In Murs préfabriqués en bois

Au Québec, l’isolation est un enjeu des plus importants. En raison des écarts de température importants qu’apporte le cycle des saisons, il est essentiel que toutes les constructions soient dotées d’une isolation thermique adéquate.  Les maisons et autres bâtiments dotés d’une ossature en bois n’échappent pas à cette règle et doivent donc être isolés correctement.

Dans cet article, nos spécialistes des murs en bois préfabriqués vous présentent un petit guide sur l’isolation des murs à ossature en bois dans lequel vous trouverez plusieurs informations cruciales. Vous y découvrirez entre autres pourquoi il faut isoler les murs, deux techniques d’isolation ainsi que des matériaux d’isolation compatibles avec ce type de murs extérieurs.

Pourquoi isoler les murs extérieurs ?

Dans les régions où le climat fluctue énormément, une bonne isolation des murs extérieurs d’un bâtiment est la clé pour conserver une température appropriée à l’intérieur de celui-ci. Elle permet de garder les pièces fraîches en été et chaudes en hiver.

En plus d’augmenter le niveau de confort en toute saison, une isolation adéquate va aussi de pair avec des économies d’énergie. En effet, une moins grande sensibilité aux conditions extérieures va souvent de pair avec des économies associées aux frais de chauffage et de climatisation.

Les normes québécoises en matière d’isolation des murs extérieurs

En plus de procurer divers avantages, l’isolation des murs extérieurs des nouvelles constructions est aussi exigée par les autorités. En effet, selon le Code de construction du Québec, une valeur d’isolation de R-24,5 est exigée pour les murs extérieurs.

La valeur R correspond à la résistance à la chaleur d’une couche de matériau qui s’exprime en m2K/W ou en pi² °F h/BTU pour ceux qui utilisent le système impérial. Plus la valeur R est élevée, plus la résistance de la transmission thermique est importante et plus le matériau est isolant.

Différentes techniques pour isoler des murs à ossature en bois

Les murs à ossature de bois possèdent des cavités (entre les montants) qui facilitent grandement l’isolation de ces murs.

Cependant, puisque chaque projet est unique, il est important de savoir qu’il y a deux options possibles lorsque vient le temps d’isoler des murs à ossature de bois.

Isolation thermique des murs par l’intérieur

Dans une maison en construction dont les murs extérieurs ne sont pas encore fermés par des cloisons sèches, l’isolation thermique par l’intérieur est la technique la plus simple à appliquer.

Le design des murs à ossature de bois les rend très faciles à isoler par l’intérieur. En effet, leur structure porteuse composée de montants espacés de quelques dizaines de centimètres permet d’accueillir une couche suffisante de matériau isolant, sans empiéter sur la surface habitable. En plus, plusieurs manufacturiers de produits isolants vont découper ceux-ci de manière qu’ils puissent s’insérer aisément entre les montants.

Pour optimiser le tout, il est aussi possible d’ajouter de l’isolant devant ou derrière les montants, sans pour autant se retrouver avec un mur trop épais une fois qu’il sera refermé.

Isolation thermique des murs par l’extérieur

Même si l’isolation thermique des murs par l’extérieur n’est pas incompatible avec une construction à ossature bois, elle ne vient généralement que bonifier une isolation des murs réalisée par l’intérieur. La raison est que cette technique demande d’empiéter sur la surface du terrain, tandis que l’isolation par l’intérieur optimise l’espace disponible.

Cela dit, il est tout à fait possible d’isoler des murs par l’extérieur et d’obtenir de bons résultats. Cette option doit donc être considérée lorsqu’il est impensable d’ouvrir les murs d’une construction pour en parfaire l’isolation.

Quel type d’isolant utiliser pour les murs à ossature en bois?

Comme mentionné plus haut, les murs à ossature en bois utilisés dans de nombreux projets peuvent être isolés à l’aide de différents matériaux. Mais quel est le meilleur isolant pour ce type de mur?

La réponse va dépendre de plusieurs facteurs, dont le budget disponible. Cependant, il est recommandé de baser son choix d’un isolant sur des caractéristiques telles que :

  • Résistance au feu
  • Maintien de la température (valeur R)
  • Propriétés de réduction du bruit
  • Robustesse
  • Durabilité
  • Comportement à l’eau
  • Adaptabilité à la conception architecturale et facilité d’installation

Évidemment, les isolants qui offrent les meilleures performances globales sont évidemment les plus souvent utilisés. Les voici :

La laine isolante pour isoler les murs à ossature en bois

Généralement vendue en matelas préformés faciles à insérer entre les montants des murs à ossature en bois, la laine isolante ralentit la propagation de la chaleur, du froid et du bruit dans les structures. Elle y parvient en emprisonnant des poches d’air.

La laine isolante en fibre de verre

Composée de fibres de verre extrêmement fines, elle est commercialisée en différentes densités. Elle est couramment utilisée pour l’isolation de murs extérieurs en raison de sa valeur R qui peut aller de faible à très élevée.

La laine minérale

La laine minérale est formée par filage ou étirage de matériaux minéraux ou rocheux fondus tels que le laitier et la céramique. Ses fibres sont positionnées de manière quelconque les unes par rapport aux autres. Sa valeur R est également variable et elle est parfois appelée « laine de roche ».

La cellulose : une alternative écologique pour l’isolation de murs

L’isolation en cellulose est une solution thermique écologique, efficace et non toxique qui vaut la peine d’être envisagée. Le plus souvent, elle est pulvérisée à l’intérieur des murs par des professionnels et atteint une densité qui oscille autour de 3,5 livres par pied cube.

La cellulose est « verte ». Elle est composée entre autres de papier journal recyclé post consommation. La fibre est traitée chimiquement avec des composés de borate non toxiques pour résister au feu, aux insectes et aux moisissures.

Les panneaux isolants rigides pour isoler les murs préfabriqués

Les panneaux isolants rigides peuvent être utilisés pour isoler presque n’importe quelle partie de votre maison, du toit jusqu’aux fondations. Ils sont toutefois particulièrement efficaces pour isoler des murs en panneaux préfabriqués. Ils offrent une résistance thermique jusqu’à 2 fois supérieure à celle de la plupart des autres matériaux isolants de même épaisseur. De plus, ils réduisent la conduction thermique par les éléments de structure, comme le bois. Les types de matériaux les plus couramment utilisés dans la fabrication des panneaux de mousse comprennent le polystyrène et le polyuréthane.

La mousse polyuréthane pulvérisée dans les murs

En plus d’être un isolant thermique à la valeur R très élevée, la mousse polyuréthane pulvérisée agit aussi comme pare-air et pare-vapeur lorsqu’elle est appliquée à l’intérieur d’un mur à ossature en bois. Elle épouse parfaitement les formes des murs et est également résistante à l’humidité.

Cette technique d’isolation est cependant plus coûteuse que les laines isolantes et la cellulose en vrac. De plus, pour un résultat optimal, il est préférable que la mousse polyuréthane soit appliquée par des techniciens qualifiés.

Précautions à prendre lors de l’isolation de murs à ossature de bois

L’isolation de murs extérieure est une tâche qui doit être effectuée de manière très sérieuse, car il peut être très complexe de corriger les problèmes identifiés une fois que les murs sont fermés et recouverts de peinture ou d’un revêtement extérieur.

Voici dons quelques éléments auxquels faire attention lors de cette étape.

Ne négliger aucun espace

Les ponts thermiques sont un des problèmes qui peuvent survenir lorsque l’isolation n’est pas bien réalisée. Ils surviennent lorsqu’une zone du mur n’est pas garnie avec une quantité suffisante d’isolant.

Il est donc primordial qu’une quantité correcte du matériau isolant choisi recouvre les moindres surfaces des murs extérieurs. Il faut aussi prévoir que certains matériaux peuvent avoir tendance à se tasser avec le temps.

Respecter les recommandations des fabricants d’isolant

Certains fabricants de matériaux isolants fournissent des directives précises quant à l’utilisation de leurs produits. Il est important de les respecter à la lettre afin de profiter du plein potentiel d’isolation de ceux-ci.

Éviter l’humidité

Isolation et étanchéité doivent aller de pair. Si l’étanchéité d’un mur extérieur est faible, les matériaux isolants qu’il renferme pourraient être mouillés et ainsi perdre toute leur efficacité.

Alors, pour que l’argent et l’énergie investis dans l’isolation d’un bâtiment en vaillent vraiment la peine, il faut aussi s’assurer que des pare-vapeurs soient installés aux endroits requis et que les portes et fenêtres soient bien calfeutrées.

L’isolation est incluse lorsque vous choisissez les murs à ossature en bois d’UsiHome

En conclusion, l’isolation des murs extérieurs à ossature de bois est un sujet sur lequel il est facile de développer. Nous espérons vous avoir convaincu de son importance et que vous vous sentez mieux outillé si jamais vous songez à parfaire l’isolation d’un bâtiment existant ou d’un projet à réaliser.

Chez UsiHome, pour simplifier la vie des entrepreneurs en construction, nous incluons toujours l’insolation de nos murs à ossature de bois. Celle-ci peut prendre différentes formes en fonction des besoins et des préférences, mais une chose est sûre, elle assure l’efficacité énergétique de nos murs préfabriqués.

N’hésitez pas à communiquer avec l’un de nos représentants pour savoir comment nos structures de bois usinées peuvent contribuer au succès de votre projet de construction.

Recent Posts

Leave a Comment

extension-maison-bois