In Fermes de toit, Murs préfabriqués en bois, Poutrelles ajourées

Vous envisagez d’agrandir votre maison en construisant une extension de maison en bois ? Bonne idée !

Les projets de construction qui misent sur une ossature en bois sont souvent moins coûteux, plus rapides à compléter et même écologiques.

Pour vous aider à planifier ce projet d’une envergure considérable, nos spécialistes des structures usinées en bois vous ont préparé un petit guide qui comprend les différentes étapes par lesquelles vous devriez passer.

C’est parti !

1 – Conception de votre extension de maison en bois

Si vous voulez mener à bien votre projet d’extension de maison en bois, la première étape consistera à la concevoir avec le plus de précision possible. Pour ce faire, vous devrez peut-être demander l’aide d’un architecte ou d’un entrepreneur en construction qui possède une bonne expérience dans ce type de projet d’agrandissement. Celui-ci pourra vous renseigner sur la faisabilité de votre projet et estimer son coût global.

C’est au cours de cette étape que vous élaborerez un plan de l’extension qui tient compte de toutes sortes de contraintes :

  • Votre budget
  • L’espace disponible
  • Le climat (température, chutes de neige, vent)
  • La réglementation applicable
  • La conception du bâtiment existant
  • Etc.

En réalité, plus votre planification sera faite de manière rigoureuse, moins vous risquez de rencontrer des obstacles en chantier.

Vous pouvez aussi, au cours de cette première étape, choisir les portes et fenêtres, les matériaux de recouvrement des murs et de la toiture, le couvre-plancher, les luminaires et tous les autres éléments esthétiques qui viendront rehausser l’apparence de votre extension de maison en bois. Il vaut mieux s’y prendre d’avance, car certains produits peuvent être plus difficiles à obtenir.

2 – Démarches administratives

Dans la plupart des localités, il est nécessaire d’obtenir un permis auprès de l’administration municipale pour pouvoir réaliser des travaux d’agrandissement en toute conformité.

Vous devrez donc soumettre votre projet aux responsables de l’urbanisme de votre ville afin qu’il soit approuvé. Ensuite, vous devrez payer un certain montant pour avoir votre permis de construction. De manière générale, le prix d’un permis de construction est établi en fonction du coût total des travaux.

Et si jamais votre projet n’est pas approuvé, vous devrez retourner à la table à dessin afin que celui-ci soit 100% conforme à la réglementation de votre localité.

3 –Fabrication en usine des éléments de l’ossature en bois

Une fois que votre projet et vos plans auront été approuvés par votre administration municipale, vous pourrez envoyer vos plans à un fournisseur de produits de charpente en bois.  Pour un projet d’extension de maison, vous aurez assurément besoin de fermes de toit, de panneaux muraux et peut-être de systèmes de poutrelles.

Nous vous conseillons de faire affaire avec une entreprise qui offre la conception et la fabrication d’éléments d’ossature en bois sur mesure, de manière que les produits que vous commanderez soient prêts à être installés dès leur réception. À ce chapitre, il peut même être avantageux de vous informer s’il est possible que vos panneaux muraux soient livrés déjà isolés, dotés d’un pare-vapeur et recouverts d’une membrane d’étanchéité. Assurez-vous aussi de choisir un fournisseur de structures usinées dont les produits répondent aux exigences du Code national du bâtiment.

Une fois que cette entreprise aura validé vos plans, elle pourra fabriquer les éléments nécessaires à la réalisation de votre projet avec une grande précision.

4 – Réalisation de la fondation de votre extension

Pendant que vos éléments d’ossature en bois sont en cours de fabrication, vous devriez commencer à mettre en place la fondation qui les accueillera. Sans cette base solide, même les meilleurs matériaux ne pourront vous garantir une construction robuste et durable.

Pour créer des fondations résistantes et qui ne bougeront pas, il faut tout d’abord préparer le terrain en effectuant des travaux de terrassement servant à préparer le sol. Ensuite vous pourrez passer à la réalisation des fondations à proprement dit.

À l’heure actuelle, les deux types de fondations les plus populaires pour accueillir une extension de maison en bois sont les fondations en béton armé et les fondations sur pieux vissés. Ce sera à vous de voir lequel est le plus approprié à votre situation.

5 – Livraison des matériaux composant l’ossature en bois

Cette étape est très simple à réaliser si vous avez choisi le bon fournisseur d’éléments de charpente en bois. Normalement, les fermes, panneaux muraux et poutrelles devraient vous être livrés directement sur votre chantier de construction, au moment où vous le désirez. Cela permet que la coordination de la main-d’œuvre requise pour leur assemblage se fasse aisément.

6 – Assemblage des éléments de structure en bois

Cette étape peut être un vrai jeu d’enfant ou un véritable casse-tête, selon le niveau de précision du travail effectué par votre fournisseur de structures usinées. Si les dimensions des fermes, murs et poutres à fabriquer ont été respectées au millimètre près, tous ces éléments de charpente s’emboiteront parfaitement les uns dans les autres, ce qui rendra le processus d’assemblage très facile. Il vous suffira d’utiliser les bons connecteurs et attaches et de respecter les instructions fournies par le fabricant.

En revanche, si les produits de charpente préusinés en bois n’ont pas les dimensions requises, il faudra les ajuster en chantier, ce qui peut nécessiter plusieurs heures supplémentaires ainsi que davantage de main-d’œuvre.

Quoi qu’il en soit, lorsqu’une extension est fixée à un bâtiment existant, il est essentiel qu’un joint de dilatation soit mis en place afin de tenir compte de tout mouvement de rétraction, thermique et d’humidité.

7 – Pose des portes et fenêtres

La septième étape d’un projet d’extension de maison en bois est la pose des portes et fenêtres. Cette étape demande beaucoup de minutie, car vous devrez faire en sorte que les pourtours de chaque fenêtre soient bien hermétiques et suffisamment solides d’un point de vue structurel. Cela ne devrait toutefois pas être trop compliqué si les ouvertures faites dans vos panneaux muraux au moment de leur fabrication en usine possèdent les bonnes dimensions.

Pour vous assurer d’une étanchéité parfaite et éviter de possibles infiltrations d’eau ou d’air froid, vous pourrez réaliser des joints de calfeutrage à l’aide d’un produit scellant sur tous les périmètres des portes et fenêtres de votre extension de maison. Vous pouvez aussi garnir le contour des portes et fenêtres de mousse isolante de polyuréthane afin de maximiser l’efficacité énergétique de votre projet d’agrandissement.

8 – Pose des revêtements extérieurs

Après avoir posé les portes et fenêtres, vous pourrez procéder à la pose du revêtement extérieur sur votre extension de maison. Ainsi, l’étanchéité de cette section du bâtiment sera assurée et vous pourrez poursuivre les travaux intérieurs à l’abri des intempéries.

Pour la toiture, vous pourrez par exemple choisir des bardeaux d’asphalte ou d’autres matériaux de couverture, en fonction du modèle de ferme de toit que vous aurez choisi.

Pour ce qui est des murs extérieurs, vous pourrez choisir un revêtement de maçonnerie, de vinyle, de planches de bois, ou tout autre matériau qui se prête bien à cette utilisation.

Essayez néanmoins de sélectionner des matériaux dont le style se marie agréablement à la portion existante du bâtiment.

9 – Perçage du mur de liaison

Pour que vous puissiez profiter au maximum de l’espace que vous offrira votre agrandissement de maison, il faut que vous portiez une attention particulière à la façon dont vous pourrez accéder à l’extension.

Vous devrez donc percer le mur porteur de votre maison afin de créer un passage harmonieux et fluide entre les deux sections. Faites cependant attention de ne pas fragiliser la structure de votre maison en procédant à cette étape. Pour ce faire, vous devrez peut-être étayer la charpente du mur à percer et installer une nouvelle poutre de soutien.

10 – Aménagement intérieur

La dernière étape de votre projet d’extension de maison en bois consistera à faire l’aménagement intérieur de votre nouvelle aire habitable.

Mais avant de songer à installer les cloisons et le revêtement de plancher, commencez par mettre en place les éléments de mécanique du bâtiment : plomberie, électricité, chauffage. Vous pouvez aussi profiter du fait que les murs sont encore ouverts pour parfaire l’isolation de vos murs à ossature en bois et de votre toit.

Une fois que ce sera fait, vous pourrez donner le style que vous voulez à votre espace en le peinturant et en installant des luminaires, des moulures de bois, des tableaux, et d’autres accessoires de décoration.

UsiHome : votre allié pour la construction d’une extension de maison en bois

En résumé, la construction d’une extension de maison en bois est un projet qui peut être assez simple à réaliser si vous avez de l’expérience dans plusieurs domaines de la construction : conception, tâches administratives, fondations, structure, isolation, finition, etc.

Si vous envisagez de vous lancer dans un tel projet d’agrandissement, sachez que chez UsiHome, nous pouvons vous prêter mainforte en vous fournissant des conseils utiles en matière de charpente de bois et vous fournir des fermes de toit, panneaux muraux et systèmes de poutrelles de première qualité, entièrement fabriqués au Québec.

Contactez-nous pour une soumission !

Note
Notez cette page
Recent Posts

Leave a Comment

comment-etayer-charpente